La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !

Le gouvernement vient d’annoncer le contenu des fameuses ordonnances du docteur  Macron !
Ces ordonnances, si elles venaient à s’appliquer, bouleverseraient la vie et les conditions de travail de 18 millions de salariés. ROBERTET n’échapperait pas à la règle !

Cette nouvelle réforme du Code du Travail, est la plus mauvaise réponse à une vraie question :
Comment faire baisser le chômage ?
Le Code du Travail n’a aucun effet sur l’emploi, ce n’est pas sa vocation, il permet juste d’assurer un minimum de droits et de règles communes pour l’ensemble des salariés.

Croire que c’est en précarisant les salariés, en les licenciant plus facilement, en contournant les syndicats, en accroissant le pouvoir unilatéral du chef d’entreprise que l’on rendra les entreprises plus compétitives, est vraiment une vision du passé !

Fusion des Instances Représentatives du Personnel (CE, DP, CHSCT) :
Selon la ministre du travail, la présence de trois Instances Représentatives du Personnel  différentes dans l’entreprise obligerait l’employeur à répéter trois fois la même chose et empêcherait les élus d’avoir une vision d’ensemble. Cette affirmation traduit une méconnaissance des spécificités de chaque institution et des échanges qui s’instaurent naturellement entre les élus et mandatés de chacune d’entre elles.

MANIFESTATION à NICE
10H30 devant la Gare SNCF
MARDI 12 SEPTEMBRE 2017