80 ans des Congés Payés !

1936
Si l’on a coutume de les faire figurer en France, au tableau de chasse des événements du Front Populaire, il faut rappeler aussi que la revendication des congés payés est apparue lors du congrès de la CGT en 1926 !
Elle a été adoptée en janvier 1936, tant l’idée « d’être payé à ne rien faire » était encore « inconcevable » pour des ouvriers totalement asservis par le travail.

2016
80 ans après la généralisation des congés payés, Valls annonce l’utilisation du 49.3 pour faire passer en force la loi El Khomri de casse du Code du Travail.

valls49.3

LOI TRAVAIL = Travailler + Gagner – et Virer + facilement

Les mobilisations et le rapport de force depuis maintenant près de 3 mois ont contraint le gouvernement à proposer des modifications au projet de loi, pour tenter d’en minimiser les impacts, mais le compte n’y est toujours pas pour les salariés et pour la CGT.

Le projet demeure inacceptable, inamendable et doit être retiré !

Ce qui est toujours dans le texte :

– La possibilité de moduler le temps de travail sur 3 ans et de reculer d’autant le déclenchement d’heures supplémentaires ;

– La possibilité pour l’employeur de modifier les dates de congés payés au dernier moment ;

– Les licenciements boursiers sont légalisés ;

– Le plafonnement des indemnités prudhommes en cas de licenciement abusif devient un barème indicatif ;

– La généralisation du chantage à l’emploi avec l’extension des accords de compétitivité aux entreprises sans difficulté économique. Ceci permettra d’imposer aux salarié-es, baisse de salaire, horaire, flexibilité et mobilité, sous peine de licenciement ;

– L’inversion de la hiérarchie des normes, qui permet que l’accord d’entreprise remplace la loi ou la convention collective même s’il est moins favorable.

La CGT met tout en œuvre pour permettre de poursuivre et d’amplifier
la mobilisation et appelle tous les salariés à s’inscrire dans le mouvement !