La Cgt Grasse dans la ville et dans la vie

Notre camarade Paul Brahim va sortir un livre sur la CGT à Grasse (sortie prévue fin septembre/début octobre)

Nous avons besoin de vos soutiens afin de nous aider à sa publication par votre souscription de 15€ par ouvrage.

Les bénéfices de cette vente reviendront à l’Union Locale CGT de Grasse.

Ce livre d’un militant qui reflète l’histoire de la CGT à Grasse est aussi un moyen de rappeler notre histoire et la nécessité de rester visible et sur le terrain !

ENSEMBLE promouvons cet ouvrage dans l’intérêt de la CGT.

La CGT première à dix points devant le deuxième !

Les salariés des TPE (Très Petites Entreprises) se sont exprimés et ont choisi de légitimer le syndicalisme CGT qui : propose, conteste, revendique, lutte et négocie !

Ce scrutin a lieu tous les 4 ans dans les entreprises de moins de 11 salariés, sans élu du personnel.

Cette élection a pour but de mesurer la représentativité syndicale au niveau national et interprofessionnel.

La CGT sort confortée de cette élection et remercie les électeurs !

1 CGT :    25,12 %
2 CFDT : 15,44 %
3 FO : 13,01 %
4 UNSA : 12,49 %
5 CFTC : 7,44 %
6 Solidaires : 3,50 %
7 CFE/CGC : 3,38 %

Un quart des salariés des TPE a choisi la CGT !

80 ans des Congés Payés !

1936
Si l’on a coutume de les faire figurer en France, au tableau de chasse des événements du Front Populaire, il faut rappeler aussi que la revendication des congés payés est apparue lors du congrès de la CGT en 1926 !
Elle a été adoptée en janvier 1936, tant l’idée « d’être payé à ne rien faire » était encore « inconcevable » pour des ouvriers totalement asservis par le travail.

2016
80 ans après la généralisation des congés payés, Valls annonce l’utilisation du 49.3 pour faire passer en force la loi El Khomri de casse du Code du Travail.

valls49.3

LOI TRAVAIL = Travailler + Gagner – et Virer + facilement

Les mobilisations et le rapport de force depuis maintenant près de 3 mois ont contraint le gouvernement à proposer des modifications au projet de loi, pour tenter d’en minimiser les impacts, mais le compte n’y est toujours pas pour les salariés et pour la CGT.

Le projet demeure inacceptable, inamendable et doit être retiré !

Ce qui est toujours dans le texte :

– La possibilité de moduler le temps de travail sur 3 ans et de reculer d’autant le déclenchement d’heures supplémentaires ;

– La possibilité pour l’employeur de modifier les dates de congés payés au dernier moment ;

– Les licenciements boursiers sont légalisés ;

– Le plafonnement des indemnités prudhommes en cas de licenciement abusif devient un barème indicatif ;

– La généralisation du chantage à l’emploi avec l’extension des accords de compétitivité aux entreprises sans difficulté économique. Ceci permettra d’imposer aux salarié-es, baisse de salaire, horaire, flexibilité et mobilité, sous peine de licenciement ;

– L’inversion de la hiérarchie des normes, qui permet que l’accord d’entreprise remplace la loi ou la convention collective même s’il est moins favorable.

La CGT met tout en œuvre pour permettre de poursuivre et d’amplifier
la mobilisation et appelle tous les salariés à s’inscrire dans le mouvement !

GOODYEAR

Les 7 longues années de lutte des salariés de Goodyear d’Amiens-Nord, face à la multinationale, ont été marquées de conflits durs et âpres avec un patronat violent ayant recours à des vigiles, des hommes de main omniprésents dans les ateliers, l’entreprise, pour faire peur, faire taire les salariés et leur faire accepter la fermeture de leur usine (1173 emplois directs).

Toutes les plaintes des militants CGT Goodyear pour que le droit du travail, la santé des salariés soient respectés, ont été déposées au commissariat, transmises au Procureur de la République ; mais mises au panier et classées sans suite.

Après 7 années de combat, un accord est signé entre la direction et la CGT, avec des dimensions sociales et l’abandon de toutes les procédures judiciaires à l’encontre des militants CGT.

Le Procureur de la République, sans doute soutenu par sa hiérarchie, voire le 1er Ministre, décide seul de poursuivre l’action devant les tribunaux contre 8 militants CGT.

Il demande au juge de condamner ces 8 militants à 24 mois de prison dont la moitié ferme.

Le juge vient de prendre la décision de suivre le procureur en condamnant 8 représentants des salariés de Goodyear à 24 mois de prison dont 9 mois fermes avec 5 années de mise à l’épreuve.

POLICE

La Direction des Ressources Humaines de Robertet se situe-t-elle au rond point des Chasseurs Alpins de Grasse ?

En effet, suite à la pollution d’une composition naturelle en cours de production dans la NU ;

Faute d’avoir trouvé de coupable(s)

Robertet a déposé une plainte contre X et 7 salariés ont été convoqués au Commissariat de Police !