8 mars 2018 Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Une chose est sûre : le 8 mars, ce n’est pas comme la fête des grand-mères, qui a, elle, été créée en 1987 par la marque de café du même nom.

Proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par la révolutionnaire Clara Zetkin, cette journée était pensée à l’origine pour être un événement politique.

Et c’est dans cet état d’esprit que la date a été officialisée en 1977 par les Nations-unies, puis en 1982 par la France, dans la foulée des luttes féministes des années 1970.

A force, le 8 mars pourrait finir, comme Noël ou d’autres fêtes, par n’être plus qu’un symbole commercial.

Espérons que d’ici là, les femmes n’auront plus besoin de rappeler leurs droits.

Voeux 2018

Pour 2018, rien n’est écrit d’avance…

Le triste bilan social de 2017 doit nous conduire à formuler le vœu de construire un syndicalisme qui soit en capacité de s’opposer et de construire des alternatives. 2018 moins pire que 2017, ce ne sera pas difficile, mais la vocation du syndicalisme est de viser le meilleur !

La CGT ROBERTET vous souhaite une bonne et heureuse année 2018.
Que cette nouvelle année soit synonyme de progrès et de victoires pour les salariés !

Avec Papa Emmanuel…

Avec Papa Emmanuel pour les riches c’est déjà Noël !

Depuis son élection à la Présidence de la République Emmanuel Macron a multiplié les sales coups contre le peuple :

  • Baisse des APL,
  • Augmentation de la CSG,
  • Cadeaux fiscaux pour les ultrariches avec la suppression d’une partie de l’ISF,
  • Fin des contrats aidés,
  • Ordonnances sur le code du travail…